Vous êtes ici

Reprise du chantier pour le Pont Napoléon

Depuis le 17 mars dernier, les chantiers de Tours Métropole Val de Loire étaient interrompus. Après de nombreux échanges avec les différentes parties concernées, Tours Métropole Val de Loire dispose désormais de toutes les garanties de la part des entreprises pour envisager la reprise progressive de ses chantiers, et notamment celui de la réhabilitation du Pont Napoléon, un chantier d’envergure pour un ouvrage d’art central et stratégique entre les villes de Tours et Saint-Cyr-sur-Loire. Les travaux ont repris le lundi 4 mai et pour une durée de 5 mois, et cela dans le strict respect des mesures sanitaires.

Construit dans les années 60, le Pont Napoléon est un ouvrage d’art stratégique situé au cœur de de la Métropole et qui permet à 20 000 véhicules par jour de franchir la Loire entre les Quais de Portillon et de la Loire, à Saint-Cyr-sur-Loire et Tours.

Après une première phase de travaux réalisée en 2019 qui a permis de procéder au changement de 820 mètres de garde-corps, 18 candélabres d’éclairage public et du portail d’accès à l’Ile Simon, la deuxième phase se concentrera sur :

  • le nettoyage des surfaces, y compris le retrait de graffitis, et la mise en place d’une solution d’imprégnation permanente,
  • la réparation et le traitement des bétons altérés pour assurer la pérennité de la structure,
  • la reprise des descentes d’eau,
  • le retrait des embâcles accumulés le long des piles

Ces travaux de réparation et de préservation de la structure même de l’ouvrage se feront depuis les voies de circulation avec une imposante nacelle à déport négatif pour accéder sous l’ouvrage. Des cordistes interviendront ponctuellement pour accéder aux endroits les plus exigus de la structure. L’accès se fera aussi depuis les rives (gauche et droite), l’ile Simon et ce avec des moyens d’accès plus conventionnels (nacelle, échafaudages).

Une troisième et dernière phase est prévue en 2021 avec la reprise de la partie supérieure du pont et son étanchéité, la reprise des trottoirs, des pistes cyclables et de la trémie Nord.

Le budget global de ce chantier d’envergure est estimé à 4 millions d’euros dont :

  • 896 000€ TTC > Phase 1 – 2019
  • 900 000€ TTC > Phase 2 – 2020
  • 1 990 000€ TTC > Phase 3 – 2021

QUEL IMPACT SUR LA CIRCULATION ?

Au-delà de la chute importante du trafic routier dû au confinement, tout a été mis en œuvre pour que ces travaux aient le moins d’impacts possibles sur la circulation : une voie de circulation est maintenue – a minima - dans chaque sens (les trois voies seront intégralement maintenues aux heures de pointes, avant 9h et après 16h30).

Si les circulations piétonnes et cyclables seront également contraintes pendant les travaux entre 9h00 et 16h30, elles resteront maintenues accessibles (d’un côté uniquement). En revanche, les cyclistes devront mettre pied à terre depuis les extrémités pour partager avec les piétons l’accotement laissé libre en fonction de la situation des travaux.

LE RESPECT STRICT DES MESURES SANITAIRES

Afin de garantir une sécurité sanitaire optimale à ses agents et aux entreprises, Tours Métropole Val de Loire avec les différents acteurs des travaux publics (maître d’ouvrage, maîtres d’œuvre, entreprises, coordinateurs SPS, agents, etc.), a élaboré une procédure interne de reprise  des chantiers.

Pour cela, Tours Métropole Val de Loire a suivi  les  consignes édictées par les services de l’Etat et déclinées localement dans le guide de préconisations de sécurité sanitaire pour la continuité des activités de la construction en période d’épidémie de coronavirus Covid-19. Ce document liste les mesures urgentes et spécifiques à mettre en œuvre pour assurer les conditions sanitaires nécessaires aux personnels du BTP appelés à travailler en bureaux, ateliers, dépôts ou chantiers et autres lieux.

Ainsi, de nombreuses mesures spécifiques sont mises en place et seront déployées sur l’ensemble des chantiers métropolitains. Quelques exemples : désigner un référent Covid-19, s’assurer de la disponibilité de chambres individuelles pour loger le personnel, respecter les gestes « barrière » et notamment le lavage des mains systématique avec l’obligation de disposer d’un point d’eau et de savon sur site, porter un masque et des lunettes de protection, contrôler les accès au chantier, privilégier les modes de transports individuels ou prévoir la désinfection systématique des véhicules professionnels partagés, etc.

ET POUR LES AUTRES CHANTIERS ?

Sont déjà assurées, depuis le 20 avril, plusieurs opérations d’entretien, de gestion des voiries métropolitaines, de maintenance en éclairage public et feux tricolores et d’entretien des espaces verts.

Parallèlement, des chantiers plus importants ont repris : la requalification du centre-bourg à Berthenay et les travaux de voirie sur la rue Alfred de Musset et l’avenue Charles de Gaulle à Fondettes. Dans les prochains jours, seront concernés: le chantier de la création de la voie cyclable de Saint-Jacques-de- Compostelle à Rochecorbon, la requalification des rues de Lignier et de Saint-Genouph à La Riche,    ou encore sur le boulevard périphérique, l’opération test de « détagage » et les travaux de balayage et marquage.