Vous êtes ici

Espaces verts et aménagements des espaces

La prise de compétence « voiries et espaces publics » par la Métropole a  nécessité de prendre en compte et de valoriser les espaces verts attenants,  que ce soit le long des voiries circulées par des engins à moteur que pour accompagner des pistes cyclables ou des voies piétonnes.

Tout en constituant la trame du paysage,  les espaces verts présentent de multiples atouts et bienfaits pour la population et contribuent à améliorer le climat urbain.

Un patrimoine vert métropolitain qui s’affirme

En 2018, sur les 22 territoires communaux, mise en place  de l’entretien des espaces verts métropolitains afin d’assurer un entretien optimisé,  dans le respect des budgets. Outre les régies, il est fait appel à des entreprises qualifiées mais également à des entreprises favorisant l’insertion professionnelle. Cet entretien concerne les surfaces en herbe mais aussi les arbres d’alignement qui constituent la base de la trame verte.

Des plantations contribuent à l’amélioration de la trame verte

En 2018,  400 arbres et 1250 arbustes et jeunes plants ont été plantés en complément de la végétation existante le long des rocades, tant au  nord (Saint-Cyr-sur-Loire, Fondettes), qu’au sud (Joué-lès-Tours et Chambray).  Le verdissement des parcs d’activité se poursuit (ZAC de la Liodière à Joué-lès-Tours) ainsi que celui des sites techniques (station d’épuration  de la Grange David, etc.). Sur chaque territoire communal, l’enveloppe consacrée aux travaux de voirie intègre un volet paysager réalisé par entreprise ou par les agents métropolitains.

Une dynamique par le challenge des villes fleuries

Plusieurs communes de la Métropole sont labellisées par le Conseil  National des Villes et Villages fleuris : Saint-Cyr-sur-Loire, Tours (4 fleurs et fleur d’or), Ballan-Miré, Joué-lès-Tours, Saint-Pierre-des-Corps, Saint-Avertin, Fondettes (3 fleurs), la Membrolle-sur-Choisille,  La Riche, Luynes, Rochecorbon (2 fleurs), Parcay-Meslay, Savonnières, Villandry (Une fleur). Ces actions contribuent à l’embellissement et à l’attractivité de Tours Métropole Val de Loire.

Les bois et parcs métropolitains

Espaces forestiers, sites de promenade, prairies, vastes plaines… Le patrimoine naturel de la Métropole est composé de 600 hectares d’espaces verts répartis sur les 22 communes dont 90 hectares boisés, constitués notamment de 4 parcs boisés. Vivier de biodiversité, espace de détente et de loisirs, « poumon vert » au cœur de la Ville, ces espaces verts et parcs boisés constituent – et plus encore dans le contexte actuel, des espaces de respiration nécessaires à l’ensemble des habitants.

Le bois de la Rabelais à Saint-Cyr-sur-Loire

Il constitue un maillon important de la trame verte et bleue métropolitaine et offre un espace de promenade en milieu boisé d’une grande qualité écologique et riche en biodiversité. Il est ainsi particulièrement identifié comme noyau de biodiversité à l’échelle régionale (SCOT).

Localisation : rue de Mon Repos. Surface de 25 ha.

Le bois de la Chambrerie à Tours

Situé au nord de de Tours, sur les hauteurs de Saint-Radegonde, il représente une insertion de la nature dans un ensemble urbain et offre un espace de promenade et de détente pour les riverains.

Localisation : Entrée à l’angle des rues Mayer/Chambrerie. Surface de 3ha65.

Le parc des Grandes Brosses à Mettray

Ce grand ensemble boisé constitue un maillon important de la trame verte métropolitaine. Une partie de ce bois accueille « le 37 e Parallèle », collectif de troupe d’arts de la rue. Le restant est composé d’un espace boisé d’environ 13 ha et destiné à la promenade. Un périmètre de ce bois est destiné aux parcours acrobatiques en hauteur dans les arbres pour tout public avec la société Gadawi.

Localisation : Rue de Bonne-Nouvelle en limite de Tours. Une coupe d’arbres morts, dépérissants ou fragiles est en cours pour assurer la sécurité du public.

Surface de 50 ha.

Le bois de la Camusière à Saint-Avertin

Situé sur la commune de Saint-Avertin, rue de Cormery, le bois d’une surface de 1,4 hectares fait partie de l’ancien « domaine de la Camusière», composé du Château de la Camusière et d’un ensemble boisé et paysagé protégé au PLU au titre des « espaces fortement boisés comprenant des propriétés bâties de grande qualité ».

Localisation : rue de Cormery.

Le parc éco-ludique de La Gloriette à Tours

Avec ses 200 hectares, le parc éco-ludique de La Gloriette est le plus grand de la Métropole. Espace d’expérimentation écologique, d’apprentissage et de découverte autour des enjeux de développement durable, le Parc de La Gloriette, c’est différents espaces pour une belle parenthèse au vert !

  • Le potager : avec ses 8000m2, le potager invite à la promenade et à la découverte de nombreuses plantes … Différents modes de culture y sont présentés, plus ou moins connus des jardiniers amateurs.
  • L’Eco pâturage : Eole, Elliott et Hélette ont été adoptés par Tours Métropole Val de Loire ! Les trois poneys permettent d’entretenir les espaces champêtres du parc en complément d’un entretien mécanique. A partir de juillet, des moutons seront positionnés au bord de la route de Savonnières. Des chèvres sont également présentes sur des opérations spécifiques comme ce fut le cas en septembre 2019 pour entretenir les abords d’une des maisons sur l’avenue Pont Cher.
  • Et aussi… la plaine avec ses grands espaces, le rucher pédagogique, les éoliennes agricoles, le Petit-Cher avec l’itinéraire de la Loire à Vélo…

Attention, l’aire de jeux pour enfants est maintenue fermée jusqu’à nouvel ordre. En revanche, les jardins collectifs restent ouverts dans le respect des règles de distanciation.

Localisation : 61, avenue Pont Cher. Surface de 200 ha.