Vous êtes ici

Tours Métropole : quand le territoire affiche sa marque

Définir ses valeurs, renforcer ses atouts, tracer son ambition… On pourrait résumer ainsi à grands traits, la stratégie d’attractivité pilotée par notre Métropole à l’échelle du département. Cette démarche doit permettre, entre autres, d’optimiser les parcours d’entreprises. Elle s’appuiera sur un réseau d’ambassadeurs pour mieux faire rayonner le territoire et une marque partagée, Tours Loire Valley.

L’objectif : valoriser, avec les acteurs publics et privés du territoire, dans une démarche collective, un espace, certes connu dans le monde entier, mais qui doit s’affirmer pour attirer entreprises, porteurs de projets, chercheurs, étudiants. Cet esprit de conquête s’incarne dans la marque commune « Tours Loire Valley », lancée en ce début d’année 2019 après un riche travail collectif. Outil de communication vers l’extérieur, cette marque est portée et partagée par tous les acteurs du territoire.

Pour Thibault Coulon, vice-Président de Tours Métropole Val de Loire, délégué au développement économique, à la Recherche, à l’innovation, à l’enseignement supérieur, à la Formation professionnelle, adjoint au Maire de Tours, la "marque de territoire va aider à mieux nous identifier; nous franchissons une marche supplémentaire. Notre volonté est d’avancer tous ensemble, la Métropole, les communautés de communes, les entreprises, le Département, pour défendre et valoriser nos territoires".

De la chanteuse Claire Diterzi au startupeur Julien Nedelec, découvrez les ambassadeurs sur le site dédié toursloirevalley.eu

Trois ans de travail collectif pour bousculer le territoire !

Devenir plus attractif, améliorer l'offre, mettre en avant ses atouts, c’est un travail collectif de longue haleine ! Dès 2016, la démarche est lancée avec l’établissement d’un diagnostic du territoire à l’échelle du département, notamment la mise en commun de données statistiques ou encore avec une étude d’image auprès d’un millier de décideurs locaux ou non. Certes, la Touraine engrange les bons points : attractivité touristique (les châteaux, la Loire, les vins…) et plus généralement le cadre de vie ou encore une attente forte des acteurs du territoire pour agir collectivement. Mais ce diagnostic révèle aussi un manque d’images et de contenus économiques dans toute l’Indre-et-Loire, notamment une méconnaissance des entreprises, des filières d’excellence…

Un réseau d'ambassadeurs

En 2018, la stratégie commence à se concrétiser avec la présence commune des acteurs du territoire sur des salons économiques et le lancement d’un réseau d’ambassadeurs ouvert à tous. Son rôle, valoriser les hommes et les femmes qui font le territoire, dans tous les domaines, mobiliser les entrepreneurs et les talents. Ces ambassadeurs forment une communauté nouvelle, celle des talents cachés ou connus, dans tous les domaines, amoureux de leur territoire, fiers d’afficher leur attachement et prêts à se mobiliser pour le faire connaitre !

Faire gagner le territoire, c'est d'abord le faire connaître

Tours Métropole Val de Loire a décidé de créer, notamment avec les dix Communautés de communes d’Indre-et-Loire, une marque de territoire partagée, bannière commune pour tous les acteurs publics et privés. Visuellement, la marque sur fond rouge est composée de deux « T » imbriqués qui symbolisent à la fois Tours et la Touraine, l’ancrage du territoire et sa capacité à inventer demain, mais aussi les valeurs d’accueil et d’hospitalité… Impactante, elle affirme Tours comme capitale de la Loire Valley avec l’ambition d’un rayonnement national et international. Tours Loire Valley est aussi la promesse d’un territoire accueillant pour les touristes, les nouveaux arrivants, les investisseurs, les étudiants…

L'aviation d'affaires, piste de croissance pour l'aéroport Tours Val de Loire

Avec plus de 128 000 décollages à l'année, la France  représente le plus gros marché d’aviation d’affaires en Europe. L’aéroport de Tours Val de Loire, exploité par Edeis, a une carte à jouer dans cet univers, comme l’a souligné la centaine d’entrepreneurs, spécialistes du secteur et élus réunis le 10 octobre 2018 à l’aéroport en présence du Président Philippe Briand et de Frédéric Augis, Président du SMADAIT et Vice-Président de TMVL, délégué aux Mobilités, à l’origine de ce rendez-vous.

En effet,  que le départ de l’école de chasse est programmé à l’horizon 2021, la Métropole et ses partenaires, Région Centre-Val de Loire, Département d’Indre-et-Loire, et CCI Touraine réunis au sein du SMADAIT (Syndicat Mixte pour l’Aménagement de l’Aéroport de Tours Val de Loire), travaillent à l’avenir de la plateforme et de son environnement et notamment à l’utilisation des 200 ha libérés par l’Armée et convertibles en parc d’activités. Cet avenir passe par une hausse du trafic civil et l’ambition d’atteindre les 500 000 passagers en 2035 (près de 200 000 aujourd’hui).

Les vols dédiés aux déplacements professionnels présentent de belles opportunités, ont estimé les professionnels du secteur. Ce mode de déplacement, sûr, de plus en plus accessible, notamment aux PMI-PME et « partageable », sur le modèle « Blablacar » pour environ 500 € de l’heure, s’appuie sur un maillage dense (près de 250 plateformes en France). Et avec près de 1.000 mouvements d’avions d’affaires, au départ ou à l’arrivée, la plateforme tourangelle a sa carte à jouer !