Vous êtes ici

Des jardins nourriciers en plein coeur de la Métropole !

Ce samedi 22 juin ont été inaugurées les 58 premières parcelles des jardins collectifs de La Gloriette à Tours. Cette inauguration a eu lieu en présence de Philippe Briand, Président de Tours Métropole Val de Loire, Christophe Bouchet, Maire de Tours, Jean-Luc Galliot, Vice-Président de Tours Métropole délégué au Développement durable, Mohamed Moulay, Vice-Président de la Région Centre-Val de Loire, Alexandra Schalk-Petitot, Adjointe au Maire de Tours et Vice-Présidente de Tours Métropole déléguée aux politiques de l’Habitat et au Logement et Thomas Boucard, Président de l’association « Les Eco-jardiniers de La Gloriette ».

 

Des jardins nourriciers dans un environnement urbain

C’est en 2018 que Tours Métropole a lancé des travaux d’aménagement au coeur de La Gloriette, le plus grand parc urbain de la métropole, afin d’y créer des jardins collectifs sur plus de 6 800 m2. « Porte d’entrée du parc », les 58 parcelles individuelles sortent aujourd’hui de terre et offrent aux habitants du quartier, un espace « au vert » pour faire son potager. Nourriciers et naturels, ces jardins sont un outil supplémentaire du Projet Alimentaire Territorial de Tours Métropole dont la clef de voûte est de tendre vers plus d’autosuffisance alimentaire. Gérés par l’association Les Eco-jardiniers de La Gloriette, ces jardins offrent aux habitants du quartier un « lopin de terre » à cultiver en « mode naturel » pour planter, biner, récolter… et partager de bons moments en toute convivialité !

© Charlotte Boisseau
© Charlotte Boisseau

Arrivées d’eau, bac à compost, clôture périphérique, espace de rangement en bois, chaque parcelle dispose de tout l’équipement nécessaire pour répondre aux besoins des jardiniers amateurs. Outre les parcelles individuelles, les jardiniers disposeront aussi d’espaces communs : toilettes sèches, local technique avec un appareillage d’irrigation et une brouette électrique, mare naturelle, prairie et verger… Jardiner ensemble en ville, c’est aussi partager des moments de convivialité. Lieu de vie actif, festif, solidaire, les jardins de La Gloriette pourront être aussi un lieu central de vie du quartier pour les habitants, les associations, les écoles et les entreprises.
Depuis ce début d’année, Tours Métropole Val de Loire a confié la gestion des jardins à l’association Les Eco-jardiniers de La Gloriette. Elle traite les demandes de parcelles et gère les jardins et les espaces communs. Les jardiniers adhérents sont invités à participer aux décisions et aux projets de développement. A noter : ces derniers doivent résider à moins de 15 minutes à vélo ou en transport en commun de La Gloriette. Deux stations de tram desservent le site : L’Heure tranquille et Pont-Volant.

 

Des jardins verts !

Respectueux des ressources naturelles (eau, énergie verte, compostage) et de la vie des sols (désherbage manuel ou mécanique, engrais verts sans intrants chimiques), les jardiniers de La Gloriette seront les ambassadeurs d’une alimentation saine et d’une biodiversité préservée. Un accompagnement technique par les jardiniers professionnels de La Gloriette est mis en place pour que les jardiniers amateurs puissent s’initier aux bonnes pratiques du jardinage naturel.
Cette année et en 2020, des panneaux photovoltaïques viendront compléter le dispositif et seront déployés sur le toit du local technique et sur le toit d’un auvent à proximité des parcelles. Objectif : viser l’autonomie énergétique !


Coût du projet : 320 000€ HT

  • Tours Métropole Val de Loire : 206 000€
  • Région Centre-Val de Loire : 114 000€