Vous êtes ici

L'aéroport pérennise les vols de transplantation d'organes

C'est une nouvelle importante pour toutes les personnes en attente de greffe et pour leurs proches : Edeis, l’exploitant de l’aéroport de Tours Val de Loire reprend l’accueil, la nuit et le week-end, de ces vols indispensables aux prélèvements et transplantations d’organes au profit des patients pris en charge au CHU de Tours.

Depuis 2015, l’activité était assurée sur ces périodes par les militaires de la base 705. Compte-tenu de l’évolution à venir de la base aérienne, il était important de trouver une organisation pour assurer la pérennité de ces vols, qui sont un maillon essentiel dans la chaîne des secours. Le groupe Edeis, a recruté et formé deux collaborateurs (un agent de tour de contrôle « AFIS » et un agent d’exploitation) pour assurer l’accueil de ces vols 24h/24 et 365 jours par an avec un préavis de seulement 2h entre l’alerte et l’accueil du vol, y compris en pleine nuit. En moyenne, cela représente 75 missions par an, principalement de nuit.

Le CHU ET LES GREFFES / en chiffres

Le CHU de Tours est le seul CHU de la Région Centre-Val de Loire. Il a réalisé en 2018, 45 prélèvements multiorganes (5ème établissement de France). A 17 reprises, l’aéroport a été utilisé par des équipes d’autres hôpitaux pour des prélèvements au CHU de Tours, dont 5 équipes de pays européens. Le CHU a aussi réalisé 276 greffes d’organes dont 110 transplantations hépatiques (Tours est le troisième centre français), 19 transplantations cardiaques et 147 transplantations rénales. Le CHU de Tours est aussi un des établissements les plus investis sur le territoire dans les procédures Maastricht III (20 procédures ont abouti en 2017 et 2018).

Dans cette chaîne d’acteurs à coordonner, le recours à l’avion est essentiel, compte tenu de la durée de vie des organes une fois prélevés. Chaque année, 90 vols en moyenne sont nécessaires pour le
transport des équipes du CHU, celles d’autres établissements et le transport des greffons. Cette activité s’effectue surtout la nuit et le week-end pour des raisons de meilleure organisation.
Pour Frédéric Augis, Président du Syndicat Mixte pour l’Aménagement et de développement de l’Aéroport International Tours Val de Loire (SMADAIT)et Vice-Président de TMVL, délégué aux infrastructures : « La perspective du transfert des installations aéronautiques militaires vers le SMADAIT à l’été 2021 est un enjeu majeur pour la Métropole comme pour la Région. L’aéroport international de Tours Val de Loire peut désormais garantir au CHU le service nécessaire à la poursuite de l’activité de transplantation. Après la garantie de la pérennité de l’activité formation aéronautique sur le site et la poursuite et le développement de l’activité commerciale, la levée des restrictions d’accueil de vols de transport d’organes pour les transplantations est une nouvelle preuve de la place essentielle de l’aéroport dans l’activité de la Métropole. »