Vous êtes ici

Habitat

Territoire attractif, Tours Métropole Val de Loire met tout en œuvre pour proposer  aux habitants des logements adaptés à leurs besoins et à leurs moyens. La promotion d’un logement abordable de qualité constitue un des domaines prioritaires de l’action publique dont les objectifs visent plus largement à bâtir un territoire équilibré et préparé aux mutations démographiques et écologiques.

Le programme local de l'habitat

Depuis sa création, l’Intercommunalité s’est engagée dans le déploiement d’une politique de l’habitat et du logement ambitieuse visant à produire des logements pour accompagner la vitalité démographique du territoire, en tenant compte, en particulier, de la diversité de ses territoires, des inégalités sociales et  territoriales repérées et de l’évolution du contexte social et économique.

Les chiffres clés de l'Habitat

Fort des résultats déjà obtenus, les élus de la Métropole ont adopté un nouveau  Programme Local de l’Habitat (PLH) dont l’enjeu consiste à faire, non pas plus, mais mieux. Cet outil stratégique de programmation définit pour les 6 prochaines années les moyens mis en œuvre par Tours Métropole Val de Loire et ses communes membres pour renforcer l’adéquation entre l’offre résidentielle et la demande de logement, notamment en termes de prix et de typologie de logement. Dans cette optique, ce 3ème PLH, entré en vigueur en 2018, vise à bien aménager pour bien construire, bien construire pour bien loger et bien loger pour bien vivre ensemble.

PLH 3 : du diagnostic aux orientations

Conforter la vocation d'accueil résidentiel de la Métropole

Ce 3ème PLH vise à construire 10.000 logements sur la période 2018-2023, pour accueillir de nouveaux habitants, notamment  des jeunes en formation ou actifs et des familles. Dans cette optique, la Métropole a décidé de renforcer la maîtrise publique du foncier, en développant l'observation foncière, en mobilisant les outils d’urbanisme réglementaire, opérationnel et négocié et en créant un établissement public foncier local. La Métropole souhaite, également, promouvoir le logement abordable sur l'ensemble du territoire métropolitain et plus particulièrement dans et à proximité des quartiers de la politique de la ville, en développant le logement aidé (logement social, location-accession…), le logement régulé (logement intermédiaire, accession sociale...), et en encourageant la primo-accession via, notamment, les dispositifs à TVA réduit.

Faciliter les parcours résidentiels des habitants

Pour encourager les mobilités résidentielles, le PLH prévoit de renforcer la connaissance de l'offre de logements et des services d'accompagnement ainsi que la centralisation des informations et leur communication au plus grand nombre. Dans cette optique, la Métropole envisage la création d’une maison de l’habitat dont le fichier commun de la demande Hlm constitue, d’ores et déjà, un des outils numériques privilégiés pour organiser une gestion partagée et transparente de la demande locative sociale.

Effectuer sa demande de logement social : www.demandelogement37.fr

Voir aussi : services aux habitants

Pour répondre aux besoins en logements des ménages modestes et veiller à la mixité sociale sur l'ensemble du territoire, le PLH programme la construction de 2.800 logements locatifs aidés sur 6 ans, dont 1.300 pour satisfaire aux obligations de production du logement social sur les communes déficitaires au titre de la loi relative à la solidarité et au renouvellement urbains et 350 pour permettre la reconstruction de l’offre démolie au titre du nouveau programme national de renouvellement urbain. La Métropole prévoit, également, dans le cadre d’une convention intercommunale d’attributions, d’organiser les modalités d’attributions des logements locatifs aidés en lien avec l’Etat, les communes, les bailleurs sociaux et l'ensemble des réservataires du parc Hlm.

Le guide 2017 des aides au logement social

arboressences_2.jpg

Enfin, la Métropole entend améliorer les conditions d’accueil des populations aux besoins spécifiques, notamment les personnes âgées via l’adaptation de leurs logements, les personnes vulnérables via le développement d’une offre adaptée, la mobilisation des aides du fonds de solidarité pour le logement  (retrouver ici le dossier de demande d'aide du Fonds Solidarité Logement ) et la création d’un conseil local de santé mentale, et les gens du voyage.

Faire du logement un vecteur de la qualité de vie

Les élus de la Métropole souhaitent investir prioritairement le tissu urbain existant pour accroître l'attractivité des logements anciens et infléchir la vacance structurelle du parc de logements privés. A ce titre, près de 4.000 logements du parc public feront l’objet de travaux de réhabilitation, ainsi qu’un socle de 1.800 logements du parc privé éligibles aux aides de l’Anah, dans le cadre actuel du Programme « Habitat+ » de la Métropole dont l’animation est confiée à Soliha d’Indre et Loire (02.47.36.25.50) et du programme national « Habiter Mieux ».

 

maison_0.jpg

Le PLH prévoit, par ailleurs, la création d’une plateforme locale de rénovation de l’habitat pour informer, sensibiliser et accompagner les propriétaires bailleurs et occupants ainsi que les professionnels de l’immobilier et du bâtiment dans la réalisation de travaux. Une attention particulière sera portée aux immeubles de copropriétés.

Le programme d'action territorial 2017

En matière de logement neuf, le PLH privilégie la construction en renouvellement urbain, nécessitant une attention particulière en matière d'intégration paysagère des projets, de respect des formes urbaines environnantes et de l’intimité des habitants. Il préconise de prioriser l’implantation de ces projets immobiliers dans les secteurs bien équipés et/ou bien desservis. Le PLH prévoit, également, de renforcer la prise en compte du risque inondation, aussi bien en termes de réhabilitation du parc existant qu'en termes de production neuve, et de développer l’implication des occupants dans la conception et la réalisation de leur logement. Dans cette optique, la Métropole anime un réseau des acteurs de l’habitat et du logement pour organiser une concertation permanente et élargie avec les communes et les professionnels de l’immobilier et renforcer la mise en cohérence des politiques publiques.