Vous êtes ici

Développement économique

Entrée dans le cercle des 22 métropoles françaises en mars 2017,  Tours Métropole Val de Loire est un espace économique très dynamique. La métropole  fédère l’ensemble les acteurs économiques publics et privés dans le cadre du schéma de marketing territorial qu'elle prépare. 1er bassin d'emploi, 1er pôle d'enseignement de la Region Centre-Val de Loire et destination touristique majeure en France, Tours Métropole Val de Loire est le 1er investisseur local. La Métropole développe l'offre de formation,  l'université, la  recherche, investit dans l'innovation pour l'économie de demain, fédère et soutient les acteurs du numérique au sein de la French Tech Loire Valley, développe un réseau de transport et d'infrastructures performants,  investit dans des équipements qui font rayonner le territoire, soutient la dynamique du marché immobilier, accompagne la transition énérgétique. La Métropole fédère également l’ensemble les acteurs économiques publics et privés du département d’Indre et Loire dans le cadre du schéma de marketing territorial en cours de développement.

Schéma de marketing territorial : jouer collectif pour renforcer notre attractivité

Plus de 1000 décideurs, aux côtés des acteurs institutionnels participent à la démarche en livrant leur regard sur le territoire et leurs attentes. Près d'une centaine ont participé à des ateliers et groupes de réflexion donnant finalement naissance au Touraine Attractiv’lab : une « équipe » de 22 personnes issues de petites et grandes entreprises, startups et entreprises innovantes, emblématiques et volontaires, qui a pour mission de faire émerger idées et actions, de hiérarchiser les priorités, d'interroger la démarche...

Retrouvez ici le dernier numéro de Business & Tourisme, le magazine du développement économique et du tourisme d'affaires de la Métropole de Tours

 

world_cafe_mame_basse_def.jpg
Doc TM

Car notre territoire est paradoxalement très connu… et méconnu !

C'est ce qui ressort du diagnostic d’attractivité réalisé et qui met en lumière un territoire « privilégié », à l’identité riche, doté de filières d’excellence, de talents,  de tous les ingrédients d’une dynamique économique, mais occultés par une vision stéréotypée et « carte postale » (avec ses vins, ses châteaux…). Ce diagnostic a permis de faire émerger 4 enjeux majeurs partagés par l’ensemble des acteurs : dépoussiérer l’image traditionnelle du territoire,faire de notre territoire privilégié un puissant moteur plutôt qu’un frein, placer l’innovation et la jeunesse au cœur du projet, Faire de notre « taille humaine » une force.

Sur ces 4 thèmes, des dizaines d'idées, réponses concrètes à apporter pour «réveiller» le territoire, ont émergé lors d'ateliers collaboratifs (World Cafés). Parmi les propositions : « créer une porte d’entrée unique pour les entreprises endogènes et exogènes », « créer une cellule d’accompagnement vers l’emploi pour les conjoints » etc.. Ces propositions ont été intégrées au plan d'actions qui vise à renforcer le dynamisme économique du territoire.

L'aéroport Tours Val de Loire

Situé au au nord de Tours, l'aéroport Tours Val de Loire est le seul aéroport de la région Centre-Val de Loire opérationnel 24h/24 et 7 jours sur 7 aux vols d'affaires, commerciaux et sanitaires (CHU transplants). L'aéroport est situé à 10 minutes des accès autoroutiers A10 Paris Bordeaux et A28 Le Mans , à 20 minutes du centre-ville de Tours et de la Gare TGV de Saint-Pierre-des-Corps, à 55 min par TGV du cœur de Paris (Montparnasse).

La fréquentation de l'aéroport connait une hausse régulière et approche les 200 000 voyageurs par an (198 897 en 2016) contre un peu plus de 3 000 en 2001!

aeroport_debarquement_2018_l_de_serres_basse_def.jpg

L'aéroport Tours Val de Loire assure des liaisons régulières toute l’année avec Londres-Stansted, Porto, Marrakech et Marseille et en saison (de mars à novembre) avec Dublin et Figari.
L'aéroport est la propriété du SMADAIT, Syndicat mixte pour l’aménagement et le développement de l’aéroport international de TOURS Val de Loire, constitué en 2009 entre : La Région Centre-Val de Loire, le Département d’Indre et Loire, Tours Métropole Val de Loire, la Chambre de commerce et d’industrie de Touraine. Depuis le 30 décembre 2016, l'aéroport est géré par EDEIS, leader des opérations aéroportuaires en France.

Une école de pilotage, Air Paris Academy, ouvrira ses portes à l'aéroport de Tours Val de Loire en septembre 2018.

Mame, Cité de la Création et de l'innovation

 

mame.png

Mame, l'un des grands pôles d'attractivité du territoire est l'emblème des ambitions numériques de Tours

Propriété de Tours Métropole Val de Loire, l’ancienne imprimerie Mame, site industriel patrimonial en bord de Loire, signé Jean Prouvé et Bernard Zehrfuss et réhabilité par l'architecte Franklin Azzi, abrite 14 500 m² dédiés au numérique, aux jeunes entreprises innovantes et à de grands groupes nationaux qui y installent des bureaux. Tiers lieu de connexion dans l'écosystème French Tech-Loire Valley , le site abrite déjà une quarantaine de startups et propose tous les « outils » utiles à un créateur d’entreprise. Ce lieu d'exception accueille également un Fablab, un Living Lab ainsi que l'école des Beaux-Arts de Tours, l'école privée Esten Sup'Edition, école multimédia spécialisée dans les métiers de l’édition et de la communication, ainsi que des bureaux de grands groupes : la Caisse d'Epargne, Orange, la CCI Touraine, etc.

En 2017, Mame s’est doté d’un accélérateur de startups, « le Château », qui aide chaque année une dizaine de jeunes pousses à franchir le cap de leur mise sur le marché.

En 2018, le chantier "en mouvement" se poursuit chez Mame. De nouvelles pépites s'installent comme connectesport, média complet sur le e-sport ou encore l'antenne tourangelle de Norsys, société de conception de logiciel autour des nouvelles technologies. C'est aussi le cas du programme Ambition Recherche Développement (ARD) "Intelligence des patrimoines" soutenu par la Région Centre-Val de Loire et qui fédère l’ensemble des établissements et organismes d’enseignement supérieur et de recherche régionaux, soit 34 laboratoires et 360 chercheurs.Il est porté par le Centre d’études supérieures de la Renaissance de Tours et coordonne des activités scientifiques interdisciplinaires.

norsys_dans_la_tours_mame_l_de_serres_basse_def_0.jpg
Locaux de Norsys, dans la tour de Mame / Léonard de Serres

Autres installations récentes, celles de Linkt, opérateur de téléphonie fixe / mobile et internet , La Mobilery : agence digitale, expert en stratégie mobile, Wild code school : formation courte au métier de développeur.

Pépinières d'entreprises

2 pépinières : Ouvertes en 2012, les pépinières (S)tart’inbox  (quartier du Sanitas à Tours) et (S)tart’ère (quartier de La Rabière à Joué-lès-Tours) créent un environnement favorable à l’esprit d’entreprise sur le territoire. Chacune d'une surface de 1200 m² , elles sont raccordées à la fibre et desservies par le tramway.

cantine_pepinieer_sanitas_yves_brault_ville_de_tours_basse_def.jpg
Pépinière Start'inbox à Tours / photo Ville de Tours

Une offre foncière et immobilière adaptée aux besoins des entreprises

L'ensemble des 50 parcs d’activités économiques du territoire relève de la seule compétence de Tours Métropole Val de Loire qui veille à leur gestion, leur entretien, leur requalification, leur développement. Afin de limiter la consommation foncière (conformément au Schéma de COhérence Territoriale), la Métropole favorise le renouvellement et la requalification des sites existants avant d’envisager leur extension. Les principes : une conception de qualité, un développement en liaison avec les infrastructures de transport et les bassins de vie. Tours Métropole Val de Loire, via son service Développement économique, assure les missions de prospection et d’accompagnement commercial des établissements qui souhaitent s’installer.

Tours Métropole Val de Loire participe à la dynamisation du marché immobilier d’entreprises du territoire. Ce marché a affiché en 2017  de bons résultats avec un niveau d’activité record de plus de 75 000 m² de locaux d’activités et 42 200 m² de bureaux placés sur le territoire du SCoT de l’agglomération tourangelle.

ndo_village_entreprises_l_de_serres_basse_def.jpg
Village d'entreprises, parc d'activités Notre-Dame-d'Oé 2 / Léonard de Serres

Par ailleurs, Tours Métropole Val de Loire a doté son territoire d'un réseau numérique très haut débit en faisant appel à Tours Métropole numérique (TMN), l’aménageur numérique du territoire. Ce réseau ouvert sur lequel s’appuient une quarantaine d’opérateurs télécom partenaires permet à près de 1 200 entreprises du territoire d'être connectées au réseau public.

Structurer les filières économiques du territoire autour des pôles de compétitivité

À partir des secteurs industriels traditionnels, Tours Métropole Val de Loire a développé au fil des années des savoir-faire dominants et reconnus : micro-électronique, pharmacie,cosmétique. Autour de domaines phares et d’entreprises leader, l’écosystème économique local s’est enrichi d’activités de soustraitance et d’entreprises de pointe. L’association d’acteurs scientifiques, industriels et institutionnels sont des facteurs clé de la compétitivité et de l’innovation. Tours Métropole Val de Loire tend à favoriser ces partenariats publics / privés à travers les pôles de compétitivité.  Actuellement, sur le territoire, il en existe cinq, axés sur l’énergie intelligente (S2E2) , le luxe français (Cosmetic Valley), le caoutchouc (Elastopole), l’eau et les milieux aquatiques (DREAM) et l'innovation végétale (Vegepolys) dans lesquels sont activement impliqués près de 500 entreprises, mais aussi 30 centres de formation et 70 labos de recherche publics et privés.

recherche_cermel_ldeserres_basse_def.jpg
Léonard de Serres

Soutenir le commerce et l’artisanat

Une convention FISAC d'agglomération (Fonds d’Intervention pour les Services, l’Artisanat et le Commerce, programme économique financé par l'État, outil d'accompagnement des évolutions des secteurs du commerce, de l'artisanat et des services) a été déclinée sur le territoire en 3 tranches d'actions pluriannuelles. A partir de 2015, les interventions du FISAC se sont concentrées sur 3 opérations :

une étude de requalification des abords du pôle commercial du 11 novembre à La Riche
une  étude sur la stratégie commerciale à développer avenue de Grammont à Tours
une étude de soutien aux opérations de communication et d’animations des unions commerciales. 
Malgré la baisse des dotations FISAC due au contraintes budgétaires nationales, Tours Métropole Val de Loire et les communes poursuivent ces actions de dynamisation de l'appareil commercial et artisanal du territoire en compensant financièrement le dispositif.

 

Conforter l'insertion et l'emploi

Tours Métropole Val de Loire porte le Plan Local pour l'insertion et l'emploi (PLIE). La Métropole et les partenaires qui accompagnent ce dispositif (service public de l’emploi, collectivités locales, chambres consulaires, régies de quartier, structures d’insertion par l’activité économique) travaillent à l’insertion professionnelle des personnes éloignées de l’emploi et développent des actions pour renforcer le lien entre les demandeurs d’emploi et le monde de l‘entreprise, à travers notamment l’opération « Les jours de PLIE » qui offre à des demandeurs d’emploi une immersion dans le monde du travail.

La clause de promotion de l'emploi

Depuis 2006, la Métropole de Tours inscrit des clauses de promotion de l’emploi dans ses consultations publiques afin de demander aux entreprises de réserver des heures de travail pour des personnes les plus éloignées du monde du travail. D’abord inscrit dans les travaux du Programme National de Rénovation Urbaine, le principe s’étend ensuite à la réalisation de la 1ère ligne de tramway de l’agglomération (avec 166 000 heures réalisées)  puis se généralise aux marchés publics de Tours et de Joué-lès-Tours avant de se développer dans les marchés de travaux des bailleurs sociaux engagés en 2011 dans le Programme Local de l’Habitat de Tours Métropole Val de Loire.

Depuis plus de 10 ans, en réservant plus de 400 000 heures de travail, la clause d’insertion a, ainsi, bénéficié à près de 530 personnes.

Dans le cadre du contrat de Ville 2015-2020 de la Métropole de Tours et du Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain 2014-2024, Tours Métropole Val de Loire a décidé de poursuivre cette action en faveur de l’amélioration des conditions d’accès à l’emploi de ses habitants, notamment, issus des principaux quartiers d’habitat social du territoire. Les  communes de Tours Métropole Val de Loire ont décidé de la rejoindre dans cette démarche, au côté de 7 bailleurs sociaux et du monde de l’entreprise en signant en 2016 une charte locale d’application en vue de diffuser les bonnes pratiques en matière de clauses de promotion de l’emploi.

insertion_compagnons_batisseurs_basse_def.jpg
Doc TM

Dans les années à venir, Tours Métropole Val de Loire va poursuivre cette démarche d'intégration  des clauses d’insertion dans les marchés publics de la Métropole, des Villes et des bailleurs sociaux ainsi que dans les travaux à venir dans le cadre du prochain Programme de Rénovation Urbaine dans 4 quartiers et dans chantier de la future 2e ligne de Tramway.

Lire aussi ici