Vous êtes ici

Tours Métroppole oeuvre pour les quartiers

Tours Métropole Val de Loire a signé le 16 juillet, à l'Hôtel  Matignon, le "Pacte de Dijon". La signature de ce document entre le Premier ministre Edouard Philippe et les représentants de l'Assemblée des communautés de France et de France Urbaine, formalise les engagements de l'Etat et des intercommunalités en matière de politique de la ville.

Plus concrètement, ce pacte vise en particulier à solliciter le renforcement de la mobilisation des moyens de l’Etat dans les quartiers du contrat de ville (et donc ceux de Tours Métropole Val de Loire), notamment sur ses compétences régaliennes.  La Métropole de Tours,  membre de ces associations nationales d’élus, pilote du contrat de ville sur son territoire et a en charge des politiques de développement économique, d’habitat, de renouvellement urbain et de mobilités. Elle a signé ce pacte, commes les autres Métropoles françaises.

Ce pacte appelle également à une simplification des procédures administratives et des outils de l’Etat. Ces sujets correspondent à des préoccupations exprimées par les élus de Tours Métropole Val de Loire et des maires signataires du contrat de ville 2015-2020 sur l’agglomération tourangelle.


Le pacte de Dijon a été élaboré à partir des contributions des intercommunalités adhérentes à l’ADCF et France Urbaine. Il a vocation à clarifier les responsabilités en matière de politique de la ville entre les collectivités locales et leurs groupements et l’Etat, au moment où le Président de la République a lancé, lors de son discours de Roubaix du 14 novembre 2017, une refondation de cette politique nationale de cohésion urbaine et sociale. Ce pacte a été enrichi par M. BORLOO lors d’une journée nationale organisée à Dijon le 21 mars 2018.

 

Wilfried Schwartz, Vice-Président délégué́ à la Politique de la Ville, représentant Philippe Briand, Président de Tours Métropole Val de Loire, a signé le 16 juillet 2018 le pacte de Dijon avec le Premier Ministre, Édouard Philippe à Matignon.