Vous êtes ici

La Métropole gagne des habitants

Selon la dernière enquête de  l’INSEE, la population en Indre-et-Loire a augmenté de 0,4% en moyenne par an entre 2011 et 2016, soit exactement la moyenne nationale métropolitaine. Le département a donc gagné un peu plus de 12 000 âmes alors que le quart des départements français a perdu des habitants. Dans ce contexte, la Métropole Tours Val de Loire tire son épingle du jeu.

Sur 10 ans (2006-2016), la population s’est accrue dans la presque totalité des 22 communes de la Métropole. Et si  Tours baisse un peu (-0,28 à 136 565 habitants)  de nombreuses communes voient leur population progresser :

  • Notre-Dame-d’Oé : + 17,8 % à 4 085 habitants;
  • Saint-Etienne-de-Chigny : + 16 % à 1 583 habitants;
  • Druye : + 13,7 % à 961 habitants ;
  • Chambray-lès-Tours : + 9,7% à 11 548 habitants ; 
  • La Membrolle-sur-Choisille : + 9,4 % à 3 337 habitants ;
  • La Riche : +7,9 % à 10 370 habitants ;
  • Savonnières : + 7,9 % à 3 151 habitants;
  • Saint-Avertin : +7,5 % à 14 988 habitants ;
  • Mettray, +7,4 % à 2022 habitants;
  • Fondettes, + 5,9 % à 10 460 habitants ;
  • Ballan-Miré, + 5,3% à 7 943 habitants ;
  • Saint-Genouph : + 5,2  % à 1058 habitants;
  • Joué-lès-Tours  + 3,5 % à 37 505 habitants ;
  • Luynes  + 2,8 % à 5 143 habitants;
  • Berthenay : + 2,4 % à  716 habitants;
  • Saint-Pierre-des-Corps, + 1,3% à 15 866 habitants;

Les commune qui perdent des habitants :

  • Saint-Cyr-sur-Loire : -3,6 % à 15 763 habitants; 
  • Parçay-Meslay : -3,1 % à 2 289 habitants ;
  • Rochecorbon : - 1,5 % à 3 162 habitants ;
  • Chanceaux-sur-Choisille : - 0,6 % à 3503 habitants;
  • Villandry : -0,5 % à 1 105 habitants ;

Retrouvez l’évolution de  la population de votre commune sur le site de l’INSEE